Maguy GEOLIER marraine de l’agenda 21

Maguy GEOLIER marraine de l’agenda 21

Maguy GEOLIER est une Mornalienne vivant à la section Rousseau. Gestionnaire de scolarité et présidente de l’association ALPHA, elle a pour activités de loisir la danse, la lecture et les voyages. Femme engagée, elle mène à bien ce qu’elle entreprend.

 


1) Quels sont vos engagements en matière de développement durable ?

En tant que membre actif de l’association ALPHA j’œuvre dans le milieu culturel surtout au niveau des jeunes afin qu’ils sortent de leur isolement en leurs permettant de s’épanouir à travers la danse et les sorties. Ainsi je leur permets de s’exprimer et favorise un lien social entre eux.


2) Comment pratiquez-vous le développement durable au sein de vos activités ?

La culture étant relative à la créativité, au patrimoine, à la connaissance et à la diversité, nous mettons en place des ateliers permettant d’exprimer la créativité, des rencontres d’échanges entre associations, des sorties pédagogiques nous permettant de découvrir notre histoire, des visites de sites naturels. En exemple : le parc national et le fort Louis DELGRES.


3) Quel sont les éléments déclencheurs qui vous ont poussés à être acteur engagé ?

C’est en partant d’un constat que j’ai fait sur le désœuvrement des jeunes que j’ai eu l’idée en 1992 de créer cette association. Ainsi j’ai voulu leur procurer des activités afin qu’ils occupent leur temps libre et par la même occasion combattre l’isolement.


4) Que pensez-vous de la démarche de Morne-à-L’Eau d’entreprendre son agenda 21 ?

C’est une bonne chose que la ville ait entrepris son agenda 21. C’est un projet à long terme qui permettra aux citoyens de mieux vivre. Ce sera un long combat car ce sont des actions à mettre en place pour une gestion durable des ressources. Mais si tous les acteurs, citoyens, élus, associations y mettent du sien, nous arriverons à un bon résultat.


5) Comment vivez-vous le fait d’être marraine de l’agenda 21 ?

Je suis fière que l’on m’ait choisie en tant que marraine de l’agenda 21. Je sensibilise les gens aux changements de comportements.

 

6) Quel conseils pouvez-vous donner à la population afin qu’elle intègre la pratique du développement durable ?

Il faut que chaque citoyen mette du sin afin que l’on puisse avancer. Que la population prenne conscience du travail qui est fait et soit plus respectueuse de l’environnement. Que certains changent leurs mentalités et leurs comportements afin de préserver les lieux de vie